Réf. : ME.14.F.00

Une déclaration du Président de Pax Christi Pays-Bas à propos de Jérusalem
October 5, 2000

Dernière minute : Le Président de Pax Christi Pays-Bas, Mgr van Luyn, vient
de diffuser, ce 10 octobre 2000 à Utrecht, une déclaration en rapport avec
les derniers développements de la situation au Moyen-Orient, et à Jérusalem
en particulier. Elle reflète bien la position de notre Mouvement et nous la
reproduisons ci-dessous :

1. Pax Christi Pays-Bas a toujours partagé le point de vues du Président
International de Pax Christi, Mgr Sabbah, selon lequel une paix durable à
propos de Jérusalem ne pourra pas être trouvée tant que l'on n'aura pas fait
droit aux intérêts légitimes des deux populations et des trois religions qui
y sont représentées.

2. Une faille est apparue ces derniers jours dans les Accords d'Oslo ; le
processus qui en est résulté, n'avait pas pour base la nécessité d'assurer
une paix durable fondée sur le Droit International, mais bien et seulement
un rapport de forces asymétrique. C'est là qu'il faut trouver la cause de
cette violence récurrente qui sévit au Moyen-Orient entre Israéliens et
Palestiniens.

3. Il faut plaider pour que les pays Européens jouent un rôle plus important
dans le processus de paix, lequel doit prendre expressément pour normes les
principes mêmes du Droit International. Les Etats-Unis ont ignoré jusqu'à
présent cette faille dans le processus d'Oslo.

4. Pax Christi Pays-Bas s'associe aux protestations de Mgr Sabbah contre
ceux qui ont déclenché cette spirale de provocation, de violence et de
contre-violence.. La visite d'Ariel Sharon à l'Esplanade des Mosquées
(AlHaram alSharif) a constitué une inutile provocation. Pax Christi est
indigné de ce que les autorités israéliennes, dans le climat extrêmement
tendu qui régnait avant les dernières explosions de violence, n'aient pas pu
préserver ces lieux saints  de ce genre de provocation politique.

5. Pax Christi s'associe à tous ceux qui, comme les patriarches de
Jérusalem, lancent à présent un vibrant appel pour que cessent les actes de
violence. Les provocations engendrent cette violence, qui n'en est pas pour
autant légitimée. Israéliens et Palestiniens portent tous une part de
responsabilité dans ces événements, et ont tous le devoir de revenir aussi
vite que possible à la table de négociations.

6. Je voudrais m'associer en particulier aux patriarches de Jérusalem qui
demandent de faire de dimanche prochain une journée spéciale consacrée à la
prière pour la paix, et je recommande à mes frères Evêques, au Conseil des
Eglises des Pays-Bas, à toutes les Sections nationales de Pax Christi et à
tous ceux qui se sentent interpellés par ces événements, d'y donner suite.

7. Nous avons reçu des milieux juifs de Jérusalem la proposition de jeûner
pour « la paix dans la ville », ensemble avec des représentants des autres
confessions. Cet appel nous a touché. Pax Christi entrerait volontiers en
contact avec des juifs, des musulmans et d'autres chrétiens des Pays-Bas
pour convenir d'un jour où nous pourrions, ensemble, jeûner et prier pour
Jerousjalajiem, Jérusalem et Al Quds.

8. L'action « cartes postales » organisée par Pax Christi Pays-Bas au cours
de la dernière « Semaine pour la paix » sur le thème « Jérusalem, ville de
paix, paix pour la ville » a recueilli entre-temps 6.000 réactions de gens
qui ont ainsi manifesté leur sympathie et leur soutien au Mouvement
israélien « La paix, maintenant » et à l'Organisation palestinienne de
droits humains « Panorama ». Ces deux Organisations se sont engagées pour
faire de Jérusalem la capitale de deux peuples, et un lieu de rencontre où
trois religions peuvent cohabiter pacifiquement. Je fais le projet de me
rendre bientôt à Jérusalem pour y apporter personnellement ces cartes
postales et manifester ainsi mon propre soutien à ces forces de paix
oeuvrant sur place avec les plus grandes difficultés.

Anvers, le 5 octobre 2000
 

Communiqué de Presse

Le Conflit Israélo-Palestinien

Pax Christi Flandre considère avec indignation le comportement irresponsable
d'Ariel Sharon et les incidents violents et sanglants qui en ont résulté. La
violence et la provocation ne pourront jamais conduire à la paix, et il est
urgent que tous les dirigeants et responsables d'Israel et de Palestine s'en
persuadent.

Pax Christi Flandre en appelle aux deux parties pour qu'elles mettent tout
en ouvre afin de sauver les négociations de paix et d'obtenir des groupes d'
extrémistes qu'ils s'abstiennent de torpiller le processus de paix. L'on ne
peut toucher aux lieux saints qui ont une signification sacrée pour trois
religions et deux peuples. Sous aucun prétexte, ils ne peuvent faire l'objet
de violence ni d'agression.

Pax Christi Flandre en appelle à l'Union Européenne et au Gouvernement belge
pour qu'ils s'emploient de manière plus efficiente à faire redémarrer le
processus de paix au Moyen-Orient. La solution doit en être trouvée dans les
Résolutions des Nations Unies et dans le Droit International, qui
garantissent au peuple palestinien, tout comme au peuple israélien le droit
à un Etat souverain, indépendant et stable, et pour les réfugiés
palestiniens, le droit de rentrer chez eux. Il faut trouver pour la ville de
Jérusalem un statut spécifique lui permettant de devenir la capitale des
deux Etats et de fonctionner comme telle.
 

Jef Van Hecken
Secrétaire Général

Italiëlei 98a, 2000 Antwerpen - tél. : 03/225.10.00 - fax : 03/225.07.99 -
TVA : 413-005-214
e-mail : paxchristi@paxchristi.be - http://www.paxchristi.be - HBK :
880-3860001-30
 

Pax Christi International
Rue du Vieux Marché aux Grains 21
1000  Brussels
Belgium

phone:  +32 (-2) 502.55.50
fax:        +32 (-2) 502.46.26
mobile:  +32 (0475) -382170
e-mail:  paul@paxchristi.net
website:       http://www.paxchristi.net