LATIN PATRIARCATE - JERUSALEM

Easter Message

4 April 1999

1. Christ is risen. Indeed he is risen. Let us rejoice and praise the Lord of glory.

The message of Easter is the message of the Risen Lord, of his triumph over sin and death. It is a permanent message of hope for Christians and for humankind "On the third day God raised him to life.. We are his witnesses… It is to him that all Prophets bear this witness" (cf Acts 10: 40-43).

Easter is a message of hope for Jerusalem and all the Church fo Jerusalem where Jesus is risen, and where we, Christians of this land, are called to witness to the Lord Jesus in our difficult times in these days.

2. A message for the Christian society, but also for all our societies, Jordanian, Palestinian and Israeli, in quest of peace among fears, hesitations and various forms of oppression or injustices. A message which says that triumph over all forms of sin and death, over all sources of anxiety and worry is also possible in our days.

Jerusalem, and all the Holy Land, is always waiting for a true resurrection of all its inhabitants, a resurrection with which we can see God on this land, which fill us with the Spirit of God, the spirit of justice, reconciliation and love. Peace and justice remain a worry for all of us. Can the coming elections give leaders strong enough, wise enough, open enough to guarantee security to the Israelis and complete freedom and independence to the Palestinians? Could they guarantee to both of them equal dignity? Will we be able one day to see the face of God in each face, Israeli or Palestinian, Christian, Moslem or Jew?

3. A serious source of worry for us is the dwindling number of Christians in Jerusalem, arising not only from emigration, but rather from a forced emigration: it is an unjust law which decrees the withdrawal of Identity Cards from Palestinian residents of Jerusalem who are or were away from Jerusalem for any reason, jobs or housing difficulties, and so depriving them from their right to return to their city. The number of Christian in Jerusalem is already scarce around the Holy places. With this measure it becomes scarcer.

Another reason of worry in these days is the critical situation between Moslems and Christians in Nazareth, a main holy place for Christians and a main center for the celebrations of the year 2000. The grave situation arises from the fact that the electoral campaign is feeding this tension for electoral interests. Therefor we say, that the future of Nazareth, its stability and peace among all its inhabitants can not be made victim of any electoral interests.

4. The message of Easter in this year related to the immediate preparations for the Great Jubilee of the year 2000: it bears the main significance of the Jubilee, the significance of forgiveness, renewal, conversion, return to God. Liberation on all aspects will be the result of this spiritual conversion.

The pilgrimage of the Holy Father Pope John Paul II , of which so much was said in these days remains a hope for all the Churches. Until now Rome has taken no decision. However we hope to see the Pope among us. He will come, he will pray, he will convey to us a word of justice, truth and reconciliation. We hope of course that such pilgrimage will not be made victim of political interpretations and conflicts.

5. Our message is a prayer for all, Christians, Moslems and Jews. Moslems have celebrated in these days the feast of the Sacrifice, Id Al-Adha; Jews will celebrate the Pesach, memory of their liberation by God from slavery; we, Christians, celebrate the Resurrection of the Lord Jesus Christ. We pray God to power in our spirits his Spirit of justice, and reconciliation. We pray him to inspire all religious leaders a just vision of His glory which consists in the glory and love of all his creatures. Holy Scripture says : "He is the peace between us….he has broken down the barrier which used to keep us apart…His purpose in this was, by restoring peace, to create a New Man…in his own body he killed the hostility" (cf Eph 2: 14. 16)

6. To all our faithful in all parts of our dioceses, Israel, Palestine, Jordan and Cyprus, I wish a happy and Holy Easter. May it be a source of conversion and hence a true resurrectiuon in the heart of each of us.

Christ is risen. He is risen indeed. Let us rejoice and praise the Risen Lord.

+Michel Sabbah, Patriarch

Jerusalem, 30.3.1999

In French

PATRIARCAT LATIN - JERUSALEM

Message de Pâques

4 avril 1999

1. Le Christ est ressuscité. Oui, il est vraiment ressuscité. Réjouisson-nous et louons le Seigneur de gloire.

Le message de Pâques est le message du Christ ressuscité, de son triomphe sur le péché et la mort. C'est un message d'espérance toujours renouvelée pour les chrétiens et pour toute l'humanité. "Dieu l'a ressuscité le troisieme jour…nous sommes témoin de cela…C'est de lui que tous les Prophetes ont témoigné" (cf Actes 10, 40-43).

Pâques est surtout un message d'espérance pour Jérusalem et pour toute l'Eglise de Jérusalem ou la Résurrection eut lieu, et dans laquelle les chrétiens de cette terre sont appelés a porter leur témoignage au Christ Seigneur dans les temps difficiles que nous vivons aujourd'hui.

2. Un message pour la société chrétienne, mais aussi pour toutes nos sociétés jordanienne, palestinienne et israélienne, en quete de la paix au milieu des peurs, des hésitaitons et de diverses formese d'oppressions et d'injustices. Un message qui dit que le triomophe sur toute forme de péché et de mort et sur toutes les raisons de peur et d'inquiétude est possible dans notre temps aussi.

Jérusalem, mais aussi toute la Terre Sainte, a besoin d'une véritable résurrection pour tous ses habitants, une résurrection par laquelle nous pouvons voir Dieu dans cette terre, et qui nous remplit de l'Esprit Dieu, l'esprit de justice, de réconciliation et d'amour. La paix et la justice, voila la source de notre inquiétude a tous dans ce pays. Les prochaines élections pourront-elles amener des chefs assez courageux, assez sages, assez attentifs a tous, capables de garantir la sécurité aux Israéliens et une complete liberté et indépendance aux Palestiniens? Pourront-ils garantir une égale dignité a tous? Nous sera-t-il donné de voir un jour dans lequel chacun de nous verra la face de Dieu dans haque personne, Israélienne ou Palestinienne, juive, chrétienne et musulmane?

3. Une source d'inquiétude grave est aujourd'hui la diminution du nombre des chrétiens a Jérusalem, due non a une émigration normale, mais a une émigration forcée imposée par une loi injuste qui a décidé le retrait des cartes d'identité de tous les Palestiniens résidents de Jérusalem et qui n'y vivent pas de fait, pour diverses raisons, de logement ou de travail, les privant ainsi de tout droit de retour dans leur ville. Le nombre des chrétiens a Jérusalem est déja restreint. Avec cette mesure il devient plus réduit encore.

Une autre raison d'inquiétude, la situation critique entre musulmans et chrétiens a Nazareth, l'un des principaux Lieux saints pour les chrétiens et un centre principal des célébration de l'an 2000. La gravité de la situation vient du fait que la campagne électorale est en train de nourrir ces jours-ci cette tension pour des intérets électoraux. A ce sujet nous disons qu'il n'est pas permis de sacrifier l'avenir de la ville, sa stabilité et la bonne entente entre tous ses habitants pour des intérets électoraux.

4. Le message de Pâques cette année se situe aussi dans la perspective du Grand Jubilé de l'an 2000. Il porte la significaiton principale du Jubilé, le pardon, le renouveau, la conversion et le retour a Dieu. La libération, sous tous ses aspects sera le fruit de cette conversion spirituelle.

Le pelerinage du Saint-Pere, dont on a beaucoup parlé ces derniers jours, reste une espoir pour toutes les Eglises. Rome jusqu'a maintenant n'a pris aucune décision. Nous espérons cependant de voir le Saint-Pere parmi nous. Il viendra pour nous porter une parole de justice, de vérité et de réconciliation. Nous espérons que ce pelerinage ne devienne pas la victime d'interprétations ou de conflits politiques.

5. Notre message est enfin une priere pour tous, juifs, chrétiens et musulmans. Les musulmans ont célébré ces jours la fete du Sacrifice, Id Al-Adha; les juifs fetent la Pesach, en mémoire de leur libération de la servitude; les chrétiens, nous célébrons, la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous demandons a Dieu de mettre en nos coeurs son esprit de justice et de réconciliaiton. Nous lui demandons d'inspirer a tous les chefs religieux une authentique vision de sa gloire qui consiste dans la gloire et l'amour de toutes ses créatures. L'Ecriture dit: "C'est lui qui est notre paix Il a détruit les barrieres qui nous séparait…pour créer, des deux, en sa personne, un seul Homme nouveau, apres avoir tué en sa personne la haine" (cf Eph 2, 14. 16)

6. A tous nos fideles, dans toutes les parties de notre diocese, Israel, Palestine, Jordanie et Chypre, je souhaite une heureuse et sainte Pâques, qui soit source de conversion et donc d'une véritable résurrection dans le coeur de chacun de nous.

Le Christ est ressuscité, oui il est vraiment ressuscité. Réjouissons-nous et louons le Seigneur de gloire.

+Michel Sabbah, Patriarche

Jérusalem, 30.3.1999